Мои темы

Вы должны быть зарегистрированы, чтобы увидеть содержимое!

Мои темы

Вы должны быть зарегистрированы, чтобы увидеть содержимое!

Мои темы

Вы должны быть зарегистрированы, чтобы увидеть содержимое!

Мои темы

Вы должны быть зарегистрированы, чтобы увидеть содержимое!

Интересное

Google

Сейчас на сайте

> Гостей: 4

> Пользователей: 0

> Всего пользователей: 596
> Новый пользователь: temurigamberdiev

Счетчики





Яндекс.Метрика

Kostia Guerassimtchouk

Kostia Guerassimtchouk

 

En juillet 1923, des enfants de tout le Kolpino, pres de Leningrad, s’etaient rassembles dans le jardin municipal. On inscrivait aux pionniers. Les moniteurs expliquaient ce que represente l’organi-sation communiste des enfants et ce que les enfants auraient а у faire.

 

On les ecoutait attentivement mais la peur empechait de s’inscrire. Seuls 12 garcons et filles oserent ce jour-la devenir pionniers.

 

Alors, les komsomols se mirent a l’oeuvre1 et, trois jours plus t-ard, il у avait 60 pionniers a Kolpino. Ils gagnerent eux-memes l’argent pour les foulards et le tambour, fabriquerent leur uniforme.

 

En 1924, les pionniers-militants allerent jusqu’a la gare voisine. Ils rassemblerent les enfants, leur parlerent.de ce qu’ils faisaient, organiserent un concert et prirent les inscriptions aux pionniers.

 

Ils rentrerent chez eux tard dans la nuit. Kostia Guerassimtchouk avancait seul dans la rue obscure. Tout pres de sa maison il se trouva soudain encercle par un groupe d’adolescents.

 

Il entendit:

 

— He, pionnier! Tu n’as pas peur d’aller tout seul? Ote ton foulard!

 

— Je suis pionnier et je ne vous donnerai pas mon foulard.

 

Il fut roue de coups, et mourut bientot. Mais les voyous ne reussirent pas a intimider les enfants. Il у avait de plus en plus de pionniers. A la fin de 1924, on en comptait 1200 a Kolpino.

 

 

***

 

 

L’Amitie Vainquit

 

Les enfants sovietiques ont toujours considere de leur devoir international d’aider ceux qui luttent pour les droits des travailleurs. Les pionniers des annees 30 suivaient attentivement la lutte des travailleurs et des jeunes des pays capitalistes. Dans la salle des pionniers des ecoles, ils collectaient livres, journaux, albums, affiches politiques, consacres aux evenements de l’etranger.

 

Quand on apprit en Union Sovietique que le pionnier americain Harry Ai’zman avait ete mis en prison pour avoir participe a une greve ouvriere, les pionniers de l’ile Vassilevsky a Leningrad deciderent de commencer la lutte pour sa liberation. «Liberez notre camarade Harry! Invitons Harry en Union Sovietique! Une collecte pour le faire venir!» Les pionniers de Leningrad et de tout le pays soutenaient l’initiative de ceux de l’ile Vassilevsky.

 

Le journal des communistes americains «Daily Worker» pu-blia la lettre des pionniers de Leningrad en faveur de Harry. Sous la pression de l’opinion, Harry Ai’zman fut libere. Apres de grandes difficultes, il vint dans notre pays. Il fut accueilli chaleureusement par les pionniers avant tous les autres. Les jeunes habitants de Leningrad firent de Harry leur pionnier d’honneur.

 

 

***

 

 

Une vraie pionniere

 

Cela s’est passe dans le bourg d’Otrada (region de Spassk, aujourd’hui region de Kouibychev). Un jour, pendant le cours, le maitre parla de l’exploit de Pavlik Morozov, et Olia Balykine devint pionniere ce meme jour.

 

Le kolkhoze «Le laboureur rouge» avait obtenu une bonne mois-son. En automne commenca la remise du ble a l’Etat. Les koulaks avaient organise une bande dont faisait partie le beau-рёге de la fillette. Sous ses yeux, ils volaient le ble du kolkhoze. Les charrettes s’arretaient pres de leur maison, les voleurs dechar-geaient le ble et remplissaient les sacs de terre. A force de menaces et de coups, son beau-рerе obligeait Olia a les aider. Il l’avait menacee de la tuer si elle les denoncait. Mais cela ne l’arreta pas. Elle ecrivit une lettre a la milice.

 

Les voleurs furent arretes et condamnes par le tribunal popu-laire. Tout le pays a appris l’exploit de la petite fille. Le comite regional du Komsomol, en recompense, l’envoya a «Artek».

 

 

***

Нет комментариев.

Добавить комментарий

Пожалуйста, авторизуйтесь для добавления комментария.
Время загрузки: 0.16 секунд - 54 Запросов
2,833,130 уникальных посетителей